Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Considérée comme le Laboratoire de l'Architecture Moderne, Casablanca était un véritable lieu d'expérimentation architecturale à ciel ouvert. Nombreux architectes de renom ont eu la possibilité d'expérimenter leurs réflexions et concepts. Hubert Bride fait partie de ces architectes qui ont marqué leur empreinte dans la ville de Casablanca. Son oeuvre, connue sous le nom d'Hôtel Lincoln, fut réalisée en 1917 sur le boulevard Mohammed V. Cette oeuvre architecturale malheureusement en ruine, a suscité l'intérêt de l'association Casamémoire et le Collège régional des architectes dont la lutte a permis de protéger ce bâtiment contre une quelconque démolition. Néanmoins, aucune réhabilitation ou revalorisation n'a vu le jour, laissant place à un décors anéanti et affaiblit par l'oubli.

Aujourd'hui, ce sont de jeunes étudiants marocains en architecture à l'ULB de Bruxelles qui prennent l'initiative de redonner vie à ce bâtiment en proposant une réhabilitation pleine de délicatesse. Suite à une étude photogrammétrique, il a été possible de reprendre l'état actuel du Lincoln. Sa valorisation se fait à travers un volume greffé au bâtiment initial, dont l'opacité permet de contraster et de s'effacer devant les éléments existants. La volonté d'offrir une façade opaque résulte également d'une volonté d'interroger le public sur le pourquoi de ce mur, incitant à la découverte du lieu.

Cette façade opaque livre une lecture discrète et épurée de la proposition des jeunes architectes. Le choix de la pierre comme élément de revêtement rappel la structure utilisée dans le bâtiment initial, et permet leur homogénéisation. Sur ce volume monolithique, seules deux grandes ouvertures en double hauteur laissent percevoir des portions de paysage sur la ville à partir des espaces intérieures, et renseignent sur la richesse des espaces intérieurs.

La confrontation entre le nouveau et l'ancien est marquée par un léger retrait appuyant ainsi la jonction entre les deux éléments, laissant ainsi entrevoir la richesse de l’ancien bâti, consolidé structurellement par le nouveau. Ce retrait a pour but de mettre en avant l’oeuvre initiale est au nouveau bâtiment de s'effacer devant celle-ci.

Les accès au bâtiment se font par des entrées cochères, permettant de découvrir le bâtiment visuellement avant d’y accéder. À l'intérieur, des cours permettent de créer
des espaces de rencontres et d’échanges, qui se transforment en espace de représentations artistiques à ciel ouvert.

Hormis cet espace de représentations artistiques, le Centre Culturel Lincoln offre une volonté d'appuyer la valeur culturelle du bd Mohammed V, mais aussi de répondre à un besoin primordial à la ville de Casablanca relatif à l'éducation, le divertissement et la culture. Au programme, bibliothèque, médiathèque, ludothèque, Auditorium, espace d’exposition,salles de répétition, salles de cours, et une salle polyvalente sont l'expression d'une volonté d'offrir à la population casablancaise un lieu riche par son programme. Aussi, les jeunes architectes proposent un espace dédié à l'association Casamémoire, dont le combat pour la préservation de ce bâtiment et de pleins d'autres est à saluer. Cet espace inclus des bureaux, mais également un espace d'archivage consultable par les visiteurs.

Dans la mémoire casablancaise, c'est un bâtiment habitable que représentait l'hôtel Lincoln. Ainsi, l'équipe propose une réadaptation du programme initial, en incluant une auberge de jeunesse, des résidences d'artistes et un appart-hotel, permettant à la fois de répondre à un besoin financier pour la préservation et la valorisation, et de créer un équipement complet, devenant une attractivité culturelle et touristique prisée par les casablancais et les étrangers, à la découverte de l'Histoire.

Reda El Jadidi.

Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Centre Culturel Lincoln - Youssef OUELD EL HACHEMI / Omar ESSAADOUNI / Nourdin BEN ABBOU
Tag(s) : #Reconversion in Architecture

Partager cet article

Repost 0